Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Église protestante unie de Pentemont-Luxembourg
Menu

Vers une nouvelle année œcuménique ?

L'édito de la LPL n°48, par Arnaud Latscha, président du conseil presbytéral (décembre-février 2018)

La période l’Avent débute tout juste, les fêtes de Noël semblent encore loin mais il est déjà temps d’évoquer des évènements de janvier et plus particulièrement de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens qui se déroulera du 18 au 25 janvier 2018.

Le 18 janvier à 20 heures, nous sommes conviés par nos frères de l’église Saint Ignace à une veillée de prière œcuménique. Nous vous y attendons nombreux. Comme vous le savez, cela fait maintenant 5 années que nous organisons une ou deux veillées par an avec Saint Ignace. Des liens forts existent maintenant. Ils ont encore été renforcés à l’occasion des diverses manifestations organisées pour la célébration des 500 ans de la Réformation auxquels nous avons associé les membres de cette communauté, notamment lors des cultes organisés à Pentemont le 27 février et 31 octobre 2017.

Les membres de l’église Saint Ignace sont très intéressés par le protestantisme et, de notre côté, il nous semble que nous pourrions être enrichis par la découverte de la spiritualité ignacienne. Comme tous les ans, nous procéderons également à des échanges de chaire. Cette fois-ci, nos pasteurs se rendront chez nos frères catholiques. Christian Baccuet prêchera à l’église Notre-Dame des Champs dimanche matin 21 janvier. Andreas Lof, quant à lui, prêchera à l’église Saint Ignace, le même jour pendant la messe du matin.

Au-delà de ces informations pratiques sur les évènements à venir, il nous semble qu’il est peut-être temps de nous interroger sur la manière dont nous souhaitons vivre l’œcuménisme dans notre communauté. Après l’enthousiasme des années 70, il faut reconnaître que l’œcuménisme s’est un peu essoufflé : certaines paroisses catholiques (heureusement pas celles dont nous sommes proches) ne souhaitent plus pratiquer d’échanges de chaire ; l’hospitalité eucharistique proposée par l’Église protestante unie de France nous est toujours refusée (du moins officiellement) par l’Église catholique. On a assisté au cours des dernières années à un raidissement d’une certaine partie de l’Église catholique. Du côté de notre Église locale, regardons un peu aussi la poutre qui est dans notre œil. Au-delà d’un certain découragement face au manque d’avancées du côté catholique, il y a aussi des freins de notre côté. Il nous est parfois difficile de trouver du temps dans nos agendas surchargés pour assister à des activités supplémentaires. Parmi ceux d’entre nous qui ont grandi dans l’Église catholique et ont décidé, pour des raisons tout à fait légitimes, de la quitter et de rejoindre notre communauté, certains ne mettent pas l’œcuménisme dans leurs priorités, voire manifestent un certain recul que nous comprenons. Certains enfin sont restés un peu figés dans une certaine image de l’Église catholique, sans percevoir les changements qui l’ont traversée.

Toutefois, au niveau mondial, on constate un certain réchauffement des relations œcuméniques : les 500 ans de la Réformation ont été l’occasion d’évènements conjoints dans le monde entier, les réformés et les anglicans ont adhéré cette année à la déclaration de 1999 entre catholiques et luthériens sur la justification par la foi. Certaines paroles ou actions du pape François ont été appréciées dans le monde protestant.

Bref, il y a encore du chemin à faire de part et d’autre pour mieux se connaître et mieux s’apprécier, dans le respect des différences qui nous sont chères, le tout dans le but d’un meilleur témoignage de notre commune foi en Jésus le Christ.

En prélude à cette semaine de prière pour l’unité des chrétiens, nous vous proposerons, lors des deux cultes du 14 janvier, une trimestrielle sur le thème de l’œcuménisme afin de pouvoir échanger ensemble sur la manière dont nous souhaitons vivre l’œcuménisme dans notre communauté, avec nos frères catholiques mais également avec nos frères d’autres Églises protestantes, notamment évangéliques.

Avec ces derniers, dans le cadre de l’Entente Évangélique Rive Gauche, une soirée de prière sera partagée le jeudi 11 janvier à 20h, à l’église baptiste, 48 rue de Lille, Paris 7. Mais avant ce début d’année 2018 prometteur, laissons-nous envahir par la joie des fêtes de Noël qui approchent, sans oublier d’entourer de notre affection et de notre présence ceux de nos proches qui sont dans la solitude, la maladie ou le deuil.

La lumière de la venue de Jésus le Christ nous est promise à toutes et tous. Il vient.

 

Arnaud Latscha 

Mots-clés associés :