Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/clients/08b2940cb220813cf95a4dd05d720110/web/config/ecran_securite.php on line 283
Eglise protestante unie de Pentemont-Luxembourg
fond erpl

Echangeons !

Vous vous posez des questions sur votre foi, sur la Bible, sur la vie, sur la mort ou vous souhaitez réagir sur des sujets d’actualité...
Notre forum (en bas de page) est fait pour cela !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le poil du pinceau divin

Le poil du pinceau Divin

Je ne suis qu’un poil du pinceau que tient Dieu dans sa main pour peindre l’univers.
Il faut savoir s’effacer devant l’œuvre du Maître et se réjouir d’y participer comme un serviteur quelconque, comme un poil de pinceau quelconque parmi tant d’autres.
Quand j’ai rencontré Dieu il y a 30 ans à l’âge de 25 ans ou plutôt quand Il s’est révélé à moi, j’étais livré à moi-même et manquais de discernement.
Je m’imaginais que j’étais à moi seul le pinceau de Dieu et que je le dirigeais moi-même sur la toile de l’univers au gré de ma fantaisie et de mon humeur.
Je voulais reproduire à ma façon le chef-d’œuvre du Maître en m’y inspirant au lieu me laisser guider par sa main et en m’émancipant de Lui.
Cela m’a valu à l’époque quelques gros déboires de la part des autres poils du pinceau qui m’entouraient et à qui je ne laissais pas la place qui leur revenait.
En voulant jouer solo la symphonie du Maître, je créais la cacophonie dans l’orchestre.
En voulant reproduire la musique Divine, je jouais faux, je chantais faux au point de casser les oreilles de ceux qui m’entouraient.
A ma décharge, je dirais que j’étais livré à moi-même sans conseiller spirituel, que j’étais inexpérimenté, défaut de jeunesse.
Aujourd’hui, je ne joue pas plus juste, je ne peins pas mieux, mais je sais rester à la place où Dieu m’a placé et à mon niveau participe à la musique Divine, au tableau Divin.
Tout poil de pinceau est prédestiné à peindre, tout instrument de musique est prédestiné à jouer de la musique, cela ne veut pas dire que le tableau est peint d’avance, ni le morceau de musique joué d’avance.

René Courset, le jeudi 7 novembre 2013

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Et « Dieu » leur répondit

* Et « Dieu » leur répondit

Ayant entendu leurs prières et spécialement leurs prières dites d’intercession en faveur des humains en détresse, « Dieu » leur répondit :

Chers enfants, il me semble que vous avez beaucoup de toupet… Vous me demandez de faire ce qui est justement de votre propre responsabilité. C’est un comble ! Vous me demandez d’établir la paix sur la terre et la justice, de prendre soin des malades, de secourir les torturés, de donner leur pain quotidien (et l’eau potable) à ceux qui souffrent de famine, de donner un bon cœur aux enfants et aux adolescents, la générosité et la sérénité aux vieillards, du courage et de la détermination avisée aux responsables politiques, de délivrer les prisonniers, de ramener chez eux les exilés… et beaucoup d’autres choses semblables…

Mais tout cela c’est votre plan de travail, la mission que je vous ai confiée ! Pourquoi vous adresser à moi ? C’est à vous de réfléchir et d’agir. Pourquoi pas me demander aussi de réparer le robinet qui fuit, de changer une ampoule ou le pneu crevé ?

Si j’ai bien compris vos théories sur la création du genre humain (qui m’ont beaucoup amusé) ce serait moi qui vous aurait tout donné : une grande intelligence (que vous laissez souvent au chômage), un cœur compatissant (idem), l’esprit d’entreprise, une conscience sensible aux détresses, des mains et des bras pour agir, et tout le reste… et qu’en faites-vous ? Et vous me demandez d’intervenir ?

Dans ma grande sagesse, je sais bien que toutes ces demandes sont inspirées par de bons sentiments, de bonnes intentions… Mais vous savez bien que ça ne suffit pas. D’ailleurs vous dites vous-même que « l’enfer en est pavé » (je ne sais toujours pas ce que vous appelez l’enfer à moins que ce soit ce que vous organisez pour beaucoup sur la terre ?).

Tout cela, je vous envoie régulièrement des prophètes pour vous le rappeler… Qu’en faites-vous ? Les éliminer ?

Allez, un peu de courage spirituel, je vous en prie (chacun son tour !).

Pour copie conforme, le plus petit des secrétaires
Roger Parmentier

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Une trace du passage de Dieu

"Partout où il se tournait, il était vainqueur." (1Sam 14:47) - Ce qu'on prend pour de la chance est souvent une trace du passage de Dieu. - sms.jesus.fr